Nocturne en prose

ame

     Première partie
.:===============:.

Et si à mon amer se mélait
Le cynisme de la vérité
Quelle image donnerait je ?
Quelles traces ?
Et sur quelles passages ?

Que reste-t-il de l'homme
Qui se vend l'âme à tous les coins de rues
Qui peste n'en avoir besoin
Car la solitude ne tue
Et l'affaiblissement se dépasse
Ce regard dénué,
Sans chaleur,
D'ardeur aucune.
Cette absence
Cette terreur froide
Un reflet à fuir
En une pupille dilatée

Que reste-t-il de la femme
Qui se vend la fierté sur toutes les avenues
Qui peste n'en avoir utilité
Car la faim, elle, tue
Et la honte est vite dépassé
Ce même regard
Deux identiques fragilités
Une souffrance, au singulier
Par des millions d'inhumanités

Que reste-t-il de ces souvenirs
Moi, qui les vends à qui les veux
Qui aimerait m'en départir
Car le temps ne guérit que peu
Et les remords se mordent la queue
Deux yeux pour un seul regard
Le fatidique déséspoir
Le silence et la fatigue
Un non-combat

Que reste-t-il de l'enfant
Qui voit ses parents s'endormir
Un peu plus profondément chaque soir
Lors que son cauchemar se déroule
Yeux ouverts
Humide



     Deuxième partie
.:===============:.

J'irais
Au moins aussi loin
Même s'il faut m'y perdre
Et te perdre toi
Parce que j'ai déjà trop froid
Dans les bras
Je ne te serre pas
Mais j'y cours
En ligne droite
Absurdes
Il restera au moins une chose
Ma non présence
Et ce sourire au parfum d'absynthe.

ame corps esprit
Cold Ep From TheLAB Vol. Alpha HWD Other Rapstract Words war III

Tout est © TheLAB, et si on veut emprunter on demande poliment au monsieur.